Maxiane à la conquête du sud (de l'Amérique) travel blog

Au départ de Manaus

Enfin installés

Le bateau

Habitations

Mais qu´Ariane lit-elle?...

...

--------------------

Menu du bateau

--------------------

--------------------

Attaque des papillons de nuit

Coucher de soleil

Pluie

Pause musicale

--------------------

Tentative de communication avec iPod et dictionnaire

Avant-dernière escale

--------------------

--------------------


Pour rejoindre la Colombie depuis Manaus, les deux seules solutions sont l´avion ou le bateau (sortes de bus de l´Amazone). Nous avons choisi celle-ci, plus populaire, plus économique et plus enrichissante. Nous voilà donc partis pour 5 jours et 5 nuits, avec pour lit un hamac et pour chambre un dortoir de 120 personnes, ouvert sur l´Amazone. Prévenus qu´il était préférable d´arriver tôt, nous installons nos hamacs 4 heures avant le départ. On a ainsi pu voir l´évolution de l´installation anarchique des hamacs. Au départ du bateau, on se retrouve cernés par 5 hamacs... Très vite, l´ambiance devient amicale, tout le monde discute avec tout le monde, car il n´y a pas grand chose à faire sur ce navire!

Après 3 jours, nous comprenons la monotonie des activités et de la gastronomie (riz, poulet, haricots/ variante: riz, soupe de corned beef, haricots). Pendant ces 3 jours, aucune escale, et donc aucun ravitaillement, on espère que le Brésil est le pays leader en frigos! On s´est réconfortés l´un l´autre, bien sûr, mais aussi avec les paysages, changeant au fil des heures, de l´Amazonie et de son fleuve. Magnifiques couchers de soleil, petits villages (3 cabanes) perdus en pleine forêt, dauphins, pirogues à moteur croisées ca et là, invasions de petits papillons de nuit...

On a pu entrevoir, pendant notre passage au Brésil, l´investissement des Brésiliens dans la propreté des villes que nous avons visitées. Par exemple, à Manaus, la puanteur est permanente. Ce manque d´hygiène est d´autant plus frappant car cette ville est en plein milieu de l´Amazonie. Ce désintérêt est probablement dû à un manque de moyens. Ces 6 jours passés sur le bateau (oui, oui, on y a passé un jour de plus que prévu, organisation brésilienne oblige...) nous ont permis de vivre avec des Brésiliens. Ils ne jettent presque rien à la poubelle, adultes comme enfants jettent canettes, papiers gras, bouteilles dans le fleuve, tout le monde aux alentours trouve ca normal et aucune réaction ne s´ensuit. Devant le décor de l´Amazonie, cela fait tache. Impuissants, nous n´avons pu qu´agir sur le comportement des enfants. Il était rassurant de lire dans leurs yeux qu´ils savaient qu´ils faisaient une bêtise.

Bien que nous ayons été un peu malades à cause du régime alimentaire, nous avons passé 6 jours trés enrichissants, vivant au rythme de la nature et des Brésiliens.



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |