Dutchy and Frenchy backpacking away! travel blog

Station essence sur Ko Payam

Paysage mystique sur Ko Payam

Notre bungalow a PP Land

Bambou Ko Payam


Pour atteindre Ko Payam au depart de Ranong il nous a fallu 15 minutes de tuc tuc, 2 heures de bus, 15 minutes sur les motos d'autochtones pour arriver au port de Ranong ou nous prendrons un bateau pendant 2 heures pour finalement debarquer a Ko Payam, ile ne figurant dans aucun de nos guides.

Nous sommes pres de la frontiere birmane, notre bus est arrete par la police, 2 filles sont emmenes, de nombreux controles de papier, un journaliste allemand rencontre au port nous apprends bien des choses concernant l'exploitation par les thais de birmans en situation illegales tout particulierement dans les usines a poissons du port ou ils seraient traites comme des esclaves et vivraient dans des conditions des plus insalubres. Histoire touchante.

Nous passerons 5 jours sur cette ile dans un petit coin de paradis ecolo nomme PP Land.

Paul et sa copine Pearl y ont cree des bungalows au bord de l'eau, l'ensemble de ce petit paradis fonctionne a l'energie solaire et l' eau de douche est nettoyee par des bacteries presentes dans les racines de plantes et reutilisee pour arroser le jardin.

Ce belge original et ingenu ne supportant plus sa vie d' homme d' affaire a achete des terres, une plage, un ruisseau, un bout de montagne sur Ko Payam et y a cree son monde, un monde ou, apres avoir pollue la Terre les 40 premieres annees de sa vie, il traitera Dame Nature avec le plus grand respect. Il y vit pied nu et deleguer a sa femme tous aspects financiers de PP Land.

Nous sommes entoures d' arbres a noix de cashue, de grosses salamandres, crabes sur la plage, oiseaux magnifiques, araignees trop grosses a mon gout, chauves souries et meme des serpents.

Apres quelques jours nuageux voir meme pluvieux, le lieu fonctionnant a l'energie solaire, nos activites se limitent le soir a papoter sous le porche a la lumiere de bougie en ecoutant une symphomie de criquets, crapeaux, pluie, vagues et autres bruits indefinissables sur notre toit de paille. QUEL BONHEUR !

Nous ecoutons attentivement les avEntures de Paul y compris celle de la communaute de moines situee a cote de ses bungalows, moines qui prient dans les hauts-parleurs a 4 heure du matin ce qui ne rejouit guere notre ami belge.

Moralite, a Amsterdam, ville a densite humaine des plus importante, dans un 45 metres carres ou sur la plage d' une ile thailandaise isolee, on se fait toujours emmerder par ses voisins !

La pluie nous pousse vers le Nord.

En allant vers Bangkok on s' arrete pour decouvrir Hua Hin, station balneaire.

Je nomerai le trajet de bus entre Ranong et Hua Hin " combien de personnes ( toutes positions comprises ) pouvez vous mettre dans un bus".

Deuxieme lecon de vie thai : les normes de securite minimise le profit !

Hua Hin nous ramene a la civilisation et a la machine a laver.

Une lessive s'impose. Et oui sur Ko Payam, pas de soleil, pas d' energie, pas d' energie pas de machine a laver. Hua Hin sera aussi le retour au soleil, les longues marches sur la plage, les premiers temples, les Bouddahs geants.



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |